Quelques articles recommandés

Une plage de la Bretagne en 2018 - Photo : Christophe Wszolek - Ocean Geek

Des éco-gestes pour la plage en 2018

Afin de pouvoir préserver nos magnifiques espaces marins plutôt que de participer à les polluer, Ocean Geek vous propose dans cet article quelques gestes simples qui ne gâcheront en rien votre plaisir d'être en contact avec la mer.

Nous sommes en plein été et la canicule est bien là ! Aussi, beaucoup de personnes se dirigent naturellement vers le littoral afin d'avoir plus de fraîcheur. Ce n'est malheureusement pas toujours bénéfique pour l'environnement...

Que ce soit volontaire ou pas, les plages sont de plus en plus polluées ! Il y a bien entendu les déchets qui sont rejetés par l'océan mais il y a également ceux qui sont laissés sur place par les usagers, qu'ils soient vacanciers ou non.

L’Océan est fortement affecté par les pollutions. 75% des débris trouvés en mer sont en matière plastique. 80 % des débris trouvés en mer proviennent de la terre (source Réseau Océan Mondial).

La liste ci-dessous n'est évidemment pas exhaustive et vous pourrez même retrouver sur le site de diverses associations d'autres éco-gestes.

Sur la plage :

Pollution plastique sur une plage du Nord de la France. Photo : Christophe Wszolek - Ocean Geek- Ne jetez pas de mégot sur le sable ou dans l'eau ! Aussi petit et inoffensif qu'il semble, c'est un véritable poison pour l'océan et la vie marine. Préférez donc avoir à vos côtés un petit étui qui vous permettra de jeter vos mégots dans une poubelle plus adaptée à cet usage un peu plus tard. A titre d'exemple, Sea Shepherd France propose une éco-box particulièrement bien conçue pour cet usage.

- Ne laissez pas vos déchets sur la plage, même s'ils semblent biodégradables car ils peuvent contenir des substances incompatibles avec l'équilibre naturel de la vie marine.

- Respectez les dunes et les végétaux qui les peuplent : ceux-ci sont non seulement de toute beauté mais ils constituent un rempart important contre l'érosion naturelle provenant des éléments marins. De plus, certaines dunes étant protégées, leur accès peut être localement réglementé voire même interdit.

- Si vous ramassez des coquillages, vérifiez qu'ils ne contiennent plus de vie animale (ce qui est généralement le cas) et ne prélevez pas d'animaux marins, mêmes s'ils semblent morts ou sur le point de l'être. Préférez l'achat de souvenirs autres que ceux élaborés avec des coquillages. En effet, le commerce de ces derniers a de graves conséquences sur la vie marine !

- Si vous voyez un mammifère marin qui semble échoué (phoque, marsouin, dauphins...) contactez le centre de recherche sur les mammifères marins : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au numéro suivant 05 46 44 99 10 . Ne tentez surtout pas de lui porter secours vous-même ! Sachez par ailleurs que la loi française interdit à toute personne non habilitée de toucher un animal marin, même s'il semble en péril d'autant plus que celui-ci peut être porteur de germes bactériologiques. Vous pouvez également lire l'article d'Ocean Geek consacré à ce sujet.

- Si vous utilisez une crème solaire pour vous protéger, privilégiez-en une exempt de substances nocives pour les océans, et dans l'idéal certifiée sans tests sur les animaux (les crèmes solaires certifiées Bio et Véganes en sont un parfait exemple). Voici un article qui peut vous aider à choisir une crème solaire non polluante pour les océans.

En se baignant :

Château de sable plage de Bretagne. Photo: Christophe Wszolek - Ocean Geek- Ne prélevez aucune vie marine animale ou végétale. Toute pêche ou autre activité assimilée est réglementée et peut même parfois comporter certains risques en plus de contribuer à un déséquilibre de la faune ou de la flore locale.

- Tout comme pour la plage, ne laissez pas de déchets, y compris s'ils sont en principe biodégradables.

En pratiquant un sport nautique :

- Préférez si possible les sports nautiques non polluants ou qui polluent le moins possible. Par exemple, un voilier sera généralement plus respectueux de l'environnement par rapport à une embarcation équipée d'un moteur.

- La chasse sous-marine est réglementée : respectez donc la loi. Cependant, Ocean Geek ne recommande aucune forme d'activité basée sur le prélèvement ou l'exploitation de la faune marine. D'autres activités sous-marine existent et sont bien plus respectueuses des océans - les essayer c'est les adopter !

- La pêche est également réglementée : préférez une activité qui n'impactera pas la vie marine dont l'équilibre reste toujours trop fragile à maintenir de nos jours. En effet, une étude scientifique a révélé que le "no kill" peut tout de même être fatal aux espèces marines du fait du stress accumulé par les poissons lors de cette activité.

En résumé, il est tout à fait possible de passer de bonnes vacances à la mer tout en étant respectueux pour l'environnement : nous sommes tous responsables pour assurer un présent et un meilleur avenir pour nos Océans et pour nous-mêmes !

 Etoile de mer en Bretagne en 2018. Photo: Christophe Wszolek - Ocean Geek

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir